Le bois qui maquille

Le bois qui maquille 2016-10-26T14:45:43+00:00

Le bois qui maquille : Une tradition à Madagascar

Lorsque l’on se promène à Madagascar, on remarque très vite des femmes dont le visage est enduit d’une pâte jaune.

Un masque facial en bois

Ce masque facial est constitué d’un mélange d’un bois spécifique issu du Santal de Madagascar (ou Santalina madagascariensis) et d’un peu d’eau.

Une méthode ancestrale

La pâte est obtenue en frottant soit l’aubier (partie tendre de l’arbre située juste sous l’écorce), soit les racines contre une pierre plate, puis en rajoutant quelques gouttes d’eau.

Elle porte le nom malgache de Masonjoany (dans le nord) ou Tabaky (dans le sud de l’Ile).

Les femmes s’en enduisent le visage à l’exception des yeux soit en réalisant un vrai masque facial, soit en dessinant des motifs avec un bâtonnet plutôt dans un but esthétique (surtout dans le nord). Le maquillage commencera à sécher au bout de quelques minutes et changera de couleur : il passera du orange au jaune.

Préparation étape par étape montrée par une gentille vendeuse, au bord de la route :

error: Content is protected !!